VIDÉOTHÈQUE

Vous trouverez plus bas différentes vidéos traitant du neurofeedback, des études/recherches, des témoignages, etc.  (Merci à nos confrères pour ces partages)

LE NEUROFEEDBACK ; MAIS QU'EST-CE QUE C'EST ET QU'EST-CE QUE ÇA PEUT FAIRE POUR MOI ?

Le Neurofeedback est une méthode reconnue efficace pour de très nombreuses applications. Pour autant qu'une évaluation initiale par électroencéphalographie quantitative, l'EEGq soit réalisée avant de débuter un programme. Cette mesure précise de l'activité cérébrale détermine le protocole d'entraînement cérébral pour atteindre les objectifs souhaités. Une méthode d'application des neurosciences étayée par des milliers de publications mais encore méconnue dans les pays francophones. Cette méthode rigoureuse implique un l'intervention d'un praticien dûment formé aux neurosciences et à cette technique, comme l'Institut Neurosens le propose. La formation dispensée par cet organisme de formation certifié Qualiopi en France est accréditée par la BCIA, seule association internationale de certification présente dans 38 pays depuis 1981. Cette méthode de Neurofeedback basée sur l'EEG quantitatif est très différente de l'utilisation de systèmes automatisés trop souvent proposées à un public mal averti. Les résultats escomptés ne peuvent alors dépasser le niveau obtenus par effet de relaxation ou par effet placebo. Seule, la mesure obtenue à partir d'une cartographie cérébrale par EEGq permet d'objectiver le niveau de résultats attendus.

ACOUPHÈNE : QU'EST-CE QUE C'EST RÉELLEMENT ET EST-CE QUE LE NEUROFEEDBACK POURRAIT M'AIDER ?

Avoir un acouphène, c’est percevoir un son qui ne provient pas de l’extérieur. Cela veut dire que les gens qui sont autour ne l’entendent pas.. Il peut s’agir de sifflements, bourdonnements, grésillements ou autres. 28 % de la population ressent actuellement un acouphène. En France, près de 17 millions de personnes en souffrent dont 4 millions de façon permanente. L’acouphène n’est pas nécessairement lié à la surdité. Il faut le dire, il n’existe pas de traitement des acouphènes à proprement parler. Le stress est une composante importante et tout ce qui peut le diminuer peut alors être bénéfique. À chacun de trouver sa méthode pour diminuer le stress : hypnose, sophrologie, yoga, méditation, cohérence cardiaque. C’est malheureusement insuffisant dans la plupart des cas et cela vous consterne ! Heureusement aujourd’hui, les neurosciences nous l’expliquent : Ceux qui ont des acouphènes persistants possèdent des processus cérébraux de gestion des émotions différents des personnes qui ont une audition normale. Le facteur déclencheur est le stress et la réaction émotionnelle associée, Pour faire simple, l’acouphène est alors perçu comme un danger et il déclenche une réaction du système nerveux autonome et du cerveau émotionnel. L’anxiété et la peur augmentent la sensibilité du système de détection au niveau du cortex, ce qui majore l’intensité perçue de l’acouphène. Pour agir directement sur ce cercle vicieux au niveau cérébral, il y a maintenant une solution : le Neurofeedback Tout d’abord on objective avec un électroencéphalogramme quantitatif, (l’EEGq ), les zones corticales impliquées dans ce dysfonctionnement et les fréquences de l’activité cérébrale auxquelles ils ont lieu. Puis, on apprend à la personne à réguler ces ondes dans son cerveau…

TOC, NEUROSCIENCES & NEUROFEEDBACK

Les Troubles Obsessionnels Compulsifs " TOC " est la 4ème pathologie mentale la plus fréquente dans le monde et l’Organisation mondiale de la santé (2008) a identifié le trouble obsessionnel compulsif comme une cause principale d’invalidité. Il touche les enfants/adolescents, les adultes, les hommes, les femmes, ainsi que les membres de différentes origines ethniques et de niveaux socio-économiques variés. Son taux de prévalence est similaire à l’échelle mondiale : il est de 3%. On observe qu’entre 50 à 70 % de personnes atteintes du TOC développent les symptômes du trouble après un événement stressant de leur vie, comme le décès d'un membre de la famille ou la perte d'un emploi. Les neurosciences nous apportent un éclairage précieux sur les mécanismes cérébraux en cause. Et le Neurofeedback EEGq offre une belle complémentarité pour aider les différents professionnels à proposer un entraînement cérébral efficace à leur clientèle/patientèle.

Videotheque Action NeurOptimum

Action NeurOptimum produit présentement des capsules vidéo... Restez à l'affût!