ATTEINTES POST-COMMOTIONNELLES

sport commotion cérébrale football

Une atteinte post-commotionnelle se produit lorsqu’une force externe (un impact direct ou indirect à la tête) provoque une perturbation au niveau du fonctionnement du cerveau. Cette secousse peut être causée aussi bien par un impact direct à la tête, au visage ou au cou que par un impact à toute autre partie du corps occasionnant une force impulsive transmise au cerveau.

L’expression commotion cérébrale est souvent utilisée dans le monde de la médecine sportive alors que le terme traumatisme crânien léger est plutôt utilisé dans un milieu hospitalier. Ces deux expressions sont généralement considérées comme des synonymes.

QU’EST-CE QUI SE PASSE DANS LE CERVEAU APRÈS UNE ATTEINTE POST-COMMOTIONNELLE?

Des études indiquent qu'un impact cérébral entraîne un orage chimique et une crise énergétique dans le cerveau   (« une cascade neurométabolique »), ce qui l’empêche de fonctionner normalement.

Les conséquences immédiates d’un impact sur le tissu du cerveau comprennent :

  • des microdéchirures des fibres reliant différentes régions du cerveau

  • un déséquilibre chimique (ex. : entrée importante de calcium dans les cellules)

  • une hyperexcitation des neurones

  • une modification de l’oxygénation cérébrale

  • une modification du glucose (le carburant du cerveau)

  • un déséquilibre métabolique

Le repos complet mental et physique est d’une importance critique dans les heures (24-48h) qui suivent un impact cérébral. Un retour trop rapide à l’apprentissage, au travail ou aux activités physiques/sportives pourra prolonger la période de récupération et augmenter le risque de développer des troubles chroniques.

SOURCE

https://institutcommotions.com/commotion/