MALADIE NEURODÉGÉNÉRATIVE

pexels-andrea-piacquadio-3831614.jpg

QU’EST-CE QU’UNE MALADIE NEURODÉGÉNÉRATIVE ?

 

Le concept de maladie neurodégénérative est un terme générique englobant différents troubles médicaux qui touchent principalement les neurones du cerveau humain.

Les neurones sont les éléments de base du système nerveux, qui comprend le cerveau et la moelle épinière. En général, les neurones ne se divisent pas et ne se renouvellent pas d’eux-mêmes. Ainsi, lorsqu’ils sont endommagés ou meurent, ils ne peuvent pas être remplacés dans le corps humain. Les maladies de Parkinson, d’Alzheimer et de Huntington constituent des exemples de maladies neurodégénératives.

Ce sont des maladies incurables et invalidantes qui entraînent la dégénérescence progressive et la mort des cellules nerveuses à l’origine de problèmes liés au mouvement (appelés ataxies) ou au fonctionnement mental (appelés démences).

Ce sont les démences qui sont responsables du fardeau le plus lourd, la maladie d’Alzheimer représentant environ 60 à 70 % des cas.

SOURCE

https://www.neurodegenerationresearch.eu/fr/quest-ce-quune-maladie-neurodegenerative/

Quelles sont les maladies neurodégénératives 

     

     * La maladie de Parkinson

     * La maladie d'Alzheimer

     * L'ataxie de Friedreich

     * La démence à corps de Lewy

     * La maladie de Huntington

     * La sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot)

     * L'atrophie corticale postérieure

     * L'ataxie spinocérébelleuse

     * La maladie de Creutzfeldt-Jacob

     * La démence vasculaire (post AVC)

     * La maladie de Steele-Richardson

Évolution

L'évolution des maladies neurodégénératives se décrit en une perte graduelle d'autonomie de l'individu qui en est atteint.  Nous notons principalement des difficultés motrices empêchant petit à petit le patient à accomplir ses tâches et gestes quotidiens, brimant ainsi sa qualité de vie et allant jusqu'à une perte d'autonomie; difficultés à se mouvoir (la marche ainsi que fluidité des mouvements), difficultés à la déglutition (en phase avancée), etc. 

D'autres signes d'une atteinte neurologique peuvent se traduire en une perte des fonctions cognitives (mémoire, langage, etc.), sensitives (goût, toucher, sensibilité épidermique, etc.) ainsi que comportementales. La personne peut donc avoir un comportement et un humeur changeant et irrationnel.

D'un individu à un autre, la courbe de progression de la maladie variera.